« Débat : Sarkozy jugé plus convaincant par 53 % | Accueil | Grenelle de l'Environnement : pari gagné ! »

14 mai 2007

Commentaires

TREILLARD

Le lundi 22 octobre grâce à notre Président de la République Nicolas SARKOZY, la commémoration de Guy MOQUET et de ses 26 compagnons fusillés aura lieu par la lecture de sa dernière lettre aux lycéens de France.
Petit rappel : Nicolas Sarkozy avait évoqué de nombreuses fois son souhait de faire lire la lettre écrite par le jeune à ses parents avant son exécution en 1941. « Ma première décision de président de la République sera de demander au futur ministre de l'Education nationale que cette lettre soit lue en début d'année à tous les lycéens de France » a annoncé le président de la République au cours de la cérémonie au Monument de la Cascade du Bois de Boulogne, le mercredi 16 mai.
« Je n'ai jamais pu lire ou écouter la lettre de Guy Môquet sans en être profondément bouleversé » a déclaré le président Nicolas Sarkozy. « Si j'ai tenu à faire ici ma première commémoration en tant que président », a-t-il expliqué, « c'est parce que je crois qu'il est essentiel d'expliquer à nos enfants ce qu'est un jeune Français, à travers le sacrifice de quelques-uns, l'anonyme grandeur d'un homme qui se donne à cause plus grande que lui. (…) Que les enfants mesurent l'horreur de la guerre et à quelles extrémités barbares elle peut conduire » a-t-il dit.
La dernière lettre de Guy Môquet
La dernière lettre du jeune résistant Guy Môquet, fusillé à 17 ans en 1941
"Ma petite maman chérie,
Mon tout petit frère adoré,
Mon petit papa aimé,
Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. Je le suis et je veux l’être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j’aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon coeur, c’est que ma mort serve à quelque chose. Je n’ai pas eu le temps d’embrasser Jean. J’ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J’espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l’escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t’ai fait ainsi qu’à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j’ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m’as tracée.
Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j’aime beaucoup. Qu’il étudie bien pour être plus tard un homme.
17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n’ai aucun regret, si ce n’est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c’est d’être courageuse et de surmonter ta peine.
Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon coeur d’enfant. Courage !
Olivier TREILLARD
Délégué Régional Rhône-Alpes et membre du directoire de Présence Fidélité Gaulliste
Délégué du Rhône de Mémoire et Espoirs de la Résistance
Jeune Porte Drapeau du milieu associatif d’anciens Résistances
Ancien Administrateur des amis du Centre d’Histoire de la Résistance et Déportation de LYON.
100, rue Bossuet
69006 LYON
06.60.36.66.48
gaullisterhonealpes@hotmail.fr

TREILLARD

UNE IDEE CERTAINE DE LA FRANCE

« Suivant moi, il est nécessaire que l'Etat ait une tête, c'est-à-dire un Chef en qui la Nation puisse voir au dessus des fluctuations, l'Homme en charge de l'essentiel et le garant des destinées ».
écrivit le Général de GAULLE dans ses Mémoires de Guerre.

Aujourd'hui, le temps exige de la part de l'Etat des desseins fermes et continus, une politique active et une volonté d'action que son Chef actuel doit animer dans un élan de rénovation, un degré de rayonnement, de puissance et d'influence.

Le mouvement du Renouveau tant attendu est mis sur le bon chemin, il tient dans un Homme élu par le Peuple, « la FRANCE profonde ».
On retrouve en lui la fidélité aux traditions françaises, l'ouverture au progrès et à la modernité, le respect de l'Histoire faite et l'audace de l'Histoire à faire.

Donnons à ce Chef toute la confiance dont il a besoin pour accomplir la mission qu'il s'est fixée au nom de la FRANCE toute entière.
Il est l'âme et le moteur du temps des combats, chacun sent en lui-même l'éternelle espérance prendre à nouveau son essor.

N'oublions jamais, né d'un combat le GAULLISME ne vit que par celui-ci. Il est notre référence naturelle.

Tels que nous fûmes, nous sommes, nous serons !

Pour l'association Patriotique Présence Fidélité Gaulliste
Olivier TREILLARD
Délégué Région Rhône-Alpes et membre du Directoire
100, rue Bossuet
69006 Lyon
gaullisterhonealpes@hotmail.fr
06.60.36.66.48

TREILLARD

Il est de notre devoir de soutenir notre Président de la République Française Nicolas SARKOZY ainsi que les membres de son gouvernement, à la politique de rénovation et de modernisation de notre pays qu'il veut réaliser, s'inspirant en cela de l'oeuvre accomplie par le Général de Gaulle.
Olivier TREILLARD
Délégué Région Rhône-Alpes
Membre du directoire de l'Association Patriotique Présence Fidélité Gaulliste
100, rue bossuet
69006 LYON
06.60.36.66.48
gaullisterhonealpes@hotmail.fr

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.